Archives de catégorie : Acier feuilleté

Lame en acier feuilleté, avec deux montures

Cette petite lame de Tanto, entièrement polie, sans ha machi ni mune machi, semble peu orthodoxe. En fait, par la pureté de ses lignes, par la mise en valeur du grain de l’acier et de sa ligne de trempe, ainsi que par ses montures à double usage, elle rejoint l’esprit japonais le plus pur dans sa vénération conjuguée de l’acier, de l’esthétique et de la fonctionnalité.

Monture de type Saya :

  • 12 couches de laque gravée à l’échoppe sur bois de tilleul.
  • Habaki en cuivre poli.
  • Mekugi  en laiton

Monture « couteau de chasse » à l’occidentale :

  • Manche : intégral, plaquettes de bois de rose, tissu de carbone, le tout surmoulé sous vide  sur la soie.
  • Étui : stratifié cuir/résine époxy surmoulé sous vide sur le couteau monté. Deux inserts métalliques de suspension intégrés entre les couches de cuir. Laque noire incrustée de laque rouge. En plus de sa légèreté, le composite cuir/époxy qui constitue l’étui permet de « clipper » la garde du couteau et de le porter manche vers le bas.

Tanto Aikuchi à lame en acier feuilleté

Couteau d'art: Tanto Aikuchi forgé par Van Uuyis

La lame de ce petit Tanto est, elle aussi, issue de mon travail sur les lames de sabres. Elle est de structure « honsanmai » inusitée pour cette longueur de lame parce que complètement superflue… mais où serait le plaisir sans le luxe du superflu ?

Le noyau est en acier carbone / silicium (acier à ressort), le tranchant est en acier au tungstène et les flancs sont constitués d’un mélange d’aciers fins (0,5% < C <1,2%) assemblés par grattage en une trousse à sept plis.

Cette lame, à la fois technique et esthétique, m’a semblé mériter une monture plutôt académique.

Description de ce tanto « Aikuchi »

Lame :

  • Structure : honsanmai
  • Dimensions : L : 163 mm, l : 23,8 mm, e : 6 mm, poids : 115 g.
  • Forme : sugata : hira zukuri, mitsu mune, mu sori; hada : mokume
  • Trempe : hamon : suguha

 

Monture :

  • Aikuchi
  • Habaki : lainton, brasure argent
  • Kashira, fuchi, koiguchi, kurikata, tsuno-gaeshi : acier patiné « brun »
  • Saya : tilleul laqué quatre couches
  • Tsuka: tilleul, same monté à la colle de riz
  • Mekugi : laiton patiné

Stylet corse

Lame : double tranchant; L : 180 mm, l : 35 mm, e : 5,5 mm.

Acier : sandwich, acier dur (C 1,2%, W 1,2%) / feuilleté cinq couches travaillées à plat.

Soie traversante vissée dans le dernier disque de la fusée (écrou prisonnier).

Fusée : empilement de disques d’ébène, séparés de cuivre et d’argent. Le septième disque est incrusté d’un « oeil » de corail de Méditerranée.

Toutes les pièces de monture sont argent ; le fourreau est en cuir durci recouvert de cuir.

Kard persan

 

Couteau droit, inspiré du « Kard » persan.

Lame : acier feuilleté 168 couches (trousse de sept pièces : Fe C, Fe C Cr, FeCW)
Dimensions: L : 195 mm, l : 23 mm, e : 5 mm, poids : 75 g
Trempe conventionnelle à l’huile.

Lame de poignard perse, manche acier gravé

Poignée : acier doux, sept pièces usinées, formées, brasées, polies, gravées, vieillies et « bronzées » rouge.

Manche acier gravé de Kard par Van Uuyis

Longueur totale : 305 mm
Poids total : 290 g

Etui en cuir durci peint de kard

 

Etui : cuir durci (cuir imprégné de résine époxy, surmoulé sous vide sur le couteau).
Décor avec anneau en acier doux traité à la manière de la poignée.